Publié le

Le Slow Flower : la tendance de la fleur locale

Connaissez-vous le slow flower, cette nouvelle tendance florale qui consiste à atténuer l’impact environnemental de la vente de fleurs ? La rédaction de Sessile vous dit tout sur ce phénomène !

Ce n’est plus un secret pour personne, les enjeux climatiques ont pris une part décisive dans le débat public ces 30 dernières années. Avec une question centrale : comment concilier nos modes de vie et de consommation avec un respect de l’environnement ? C’est-à-dire, comment favoriser des usages moins nocifs pour la planète ?

Le Slow Flower, une nouvelle tendance venue des Etats-Unis

Et le commerce de fleurs coupées ne fait pas exception : c’est pourquoi les professionnels de l’horticulture ont cherché à garantir à la fois qualité et provenance de leurs fleurs dans une logique de circuit court, ce qui permet de proposer en priorité des fleurs de saison.En un mot : revenir à une agriculture responsable.

Inspirée des horticulteurs anglo-saxons, le mouvement Slow Flower entend favoriser un cycle de production et d’achat à la fois plus respectueux des normes environnementales, mais aussi plus avantageux pour le consommateur et le producteur.

En effet, la production Slow Flower permet en même temps de soutenir le commerce de proximité en privilégiant les producteurs locaux, et de garantir un produit de meilleure qualité aux clients, puisque les fleurs voyagent moins, et souffrent donc moins du conditionnement. En clair : des fleurs qui viennent de moins loin pour durer plus longtemps !

Des collectifs et un label

En France, l’idée commence à prendre de l’ampleur grâce à des fermes biologiques comme la ferme de Lescinquit en Bretagne qui milite pour une autonomie française de la production de fleurs. La plupart de ces initiatives sont regroupées au sein du collectif de la Fleur française, qui répertorie les acteurs qui agissent en faveur d’un retour à l’authenticité et à la proximité de la production.

L’Etat français a même contribué à favoriser la production de fleurs françaises, notamment par la création du Label “Fleurs de France” en 2015, qui permet d’identifier facilement les fleurs produites par des horticulteurs ou pépiniéristes français.

Une tendance à conjuguer avec artisanat

Les artisans fleuristes qui travaillent avec Sessile ont tous à coeur de favoriser autant que possible les fleurs issues de la production française, pour créer des compositions à la fois fraîches et locales !

Chez Sessile, on adopte une démarche complémentaire du Slow Flower, en mettant en valeur les artisans fleuristes de proximité, pour défendre le commerce local. C’est pourquoi nous essayons au maximum de réduire les distances de livraison en suggérant les fleuristes les plus proches de chez vous. L’idée, c’est que sur Sessile, l’achat de fleurs est un acte bienveillant, respectueux des commerçants et de leur rythme !

Et vous, êtes-vous prêts à tenter l’expérience Slow Flower ?