Publié le

Le quotidien d’un fleuriste

Cette semaine, la rédaction de Sessile vous propose de vivre une journée avec un fleuriste et son équipe. A quelle heure se réveillent-ils ? Comment approvisionner le magasin ? Quelle importance occupe la décoration du magasin ? On vous dit tout sur le quotidien d’un fleuriste !

6h : le réveil

Le métier d’artisan fleuriste est un métier d’abnégation. Pas de grasse matinée, la journée commence très tôt. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le fleuriste et son équipe n’ont pas le temps de s’ennuyer ! Il faut gérer l’approvisionnement, décorer le magasin et mettre en place les présentoirs, pour finalement accueillir les clients dès l’ouverture.

7h : en place pour recevoir la livraison

L’une des tâches les plus complexes du métier de l’artisan fleuriste est sans doute la gestion des stocks. Les fleurs, hélas, se consument rapidement !
Pour ce faire, le fleuriste entretient des relations quotidiennes avec son ou ses grossistes, qui approvisionnent la boutique en fleurs fraîches tout au long de la semaine. Il est fréquent que les fleuristes nouent des liens très solides avec les producteurs de leur région.

8h : décorer la boutique, préparer les rayons

S’il est une profession où la décoration de l’intérieur est essentielle, c’est bien celle d’artisan fleuriste. Le lieu doit attirer les clients par la recherche de l’harmonie des couleurs, des tons et des senteurs. Cela passe aussi bien par la disposition des plantes et des bouquets que par les éléments décoratifs et le cadre du magasin.
La fréquence de réaménagement de la boutique est propre à chaque équipe mais les fleuristes aiment que l’ensemble soit vivant ! Les clients doivent pouvoir découvrir des sensations et des univers différents en fonction de la saisonnalité et de l’arrivage.

9h : ouverture de la boutique et accueil des clients

A 9h, une fois la mise en place réalisée, la boutique est prête à accueillir ses premiers clients de la journée !
Cette étape est évidemment l’un des aspects les plus importants du métier, et le fleuriste et son équipe y mettent un point d’honneur. Les clients ne se rendent pas uniquement chez le fleuriste pour acheter un bouquet : ils comptent sur lui pour leur prodiguer conseils de confection et d’entretien. C’est en partie cette dimension relationnelle qui distingue l’achat auprès d’un artisan d’un achat en grande surface.
Au fil des demandes, l’équipe réalise les bouquets pour les clients du magasin, en y ajoutant leur grain de folie et leur maîtrise de la composition de végétaux.

13h : préparation et expéditions des commandes

L’affluence chez un fleuriste est loin de se limiter aux personnes présentes en boutique ! Il faut aussi gérer les commandes passées sur la boutique en ligne, préparer les compositions demandées par téléphone ou par mail.
L’équipe met en œuvre son savoir-faire afin que les bouquets, compositions ou couronnes soient prêtes lorsque les clients viendront les retirer en magasin, ou pour les faire livrer en temps et en heure !

19h30 : une fin de journée mouvementée

En fin de journée, la boutique est sur le point de fermer ses portes au public, mais on s’active toujours à l’intérieur. Il faut nettoyer la boutique et ranger les fleurs et plantes pour préparer au mieux la journée du lendemain.

Cette description du quotidien d’un fleuriste a été réalisé en partenariat avec un artisan fleuriste professionnel. Malgré des étapes quotidiennes qui peuvent se retrouver chez tous les fleuristes, il est important de noter la routine n’existe pas en magasin. Chaque client, chaque bouquet sont différents selon la saison, la demande et même le moment de la journée. L’accompagnement du client est la réelle valeur ajoutée de l’artisan et c’est bien pour ça que chez Sessile, on essaie de les mettre en avant !

La rédaction Sessile